Commentaires

Nerfs crâniens, quelles sont leurs fonctions?

Nerfs crâniens, quelles sont leurs fonctions?

Si nous disons le nom de nerf hypoglosse, cela peut ne pas sembler à beaucoup. Cependant, si nous parlons du nerf vague ou du nerf trijumeau, ils peuvent être mieux connus. Les trois nerfs appartiennent aux douze nerfs crâniens, également appelés douze nerfs crâniens. Le nom des nerfs crâniens est parce que chaque nerf est double et ils se trouvent à la fois d'un côté et de l'autre du tronc cérébral, où la plupart sont situés.

Où sont les nerfs crâniens?

La plupart d'entre eux sont situés dans le tronc cérébral, en particulier dans le mésencéphale, le pont et dans la moelle. Les deux premiers nerfs crâniens sont les seuls qui se trouvent à l'extérieur du tronc cérébral. Plus précisément, le nerf olfactif (I) et le nerf optique (II).

Les nerfs oculomoteur (III) et trocréal (IV) partent du mésencéphale. Sur le pont se trouvent le trijumeau (V), les abducens ou moteur oculaire externe (VI), le facial (VII) et le vestibulocochléaire ou auditif (VIII). Enfin, le nerf glossopharyngé (IX), le vague (X), l'accessoire (XI) et l'hypoglosse (XII) se trouvent dans le bulbe vertébral.

Fonction du nerf crânien

Les nerfs crâniens ont une fonction motrice et sensorielle et mixte. Certains d'entre eux appartiennent au système nerveux somatique et d'autres au système nerveux autonome. D'une part, plusieurs d'entre eux transportent des informations sensorielles vers le Système Nerveux Central (fonction sensorielle), et d'autres le font dans la direction opposée, du SNC vers différentes zones du corps (fonction motrice). D'autres combinent les deux fonctions, à la fois motrice et sensorielle.

Olfactif (I)

Sa fonction est sensorielle. Ses axones se terminent par le bulbe olfactif. Il est composé d'axones de neurones dont les dendrites et les corps cellulaires se trouvent dans la muqueuse olfactive.

Optique (II)

Le nerf optique est formé par des axones de cellules rétiniennes qui transporter des informations visuelles des yeux au cerveau. Les deux nerfs optiques convergent dans le chiasma optique. À ce stade, certaines fibres de chaque nerf se croisent du côté opposé. De là, à travers le tractus optique, les informations visuelles sont transportées vers le thalamus. La fonction de ce nerf est sensorielle.

Oculomoteur (III) et trochléaire (IV)

Ses fonctions sont motrices. Ils agissent sur la musculature de l'œil. Les axones partent du mésencéphale et ont des fibres du système nerveux autonome qui innervent les muscles lisses du globe oculaire, en particulier les muscles constricteurs de l'iris et les muscles ciliaires qui sont responsables du contrôle de la forme de l'iris.

Trijumeau (V)

Ce nerf se place sur le pont. C'est un nerf moteur et sensoriel. Il a trois branches sensorielles qui faciliter l'information sensorielle des différents points du visage, de la langue et de la bouche. Les fibres motrices innervent les muscles de la mâchoire qui contrôlent la mastication.

Abducens ou moteur oculaire externe (VI)

C'est un muscle moteur qui contrôle le muscle droit de l'œil. Lorsqu'il est activé, il est accompagné de manière coordonnée avec les nerfs oculomoteur et trochléaire.

Soin du visage (VII)

Le nerf facial est mixte. D'un côté, Il a un composant moteur somatique qui inverse les muscles responsables de l'expression faciale. Il inverse également les fibres du système nerveux autonome dirigées vers les glandes lacrymales et salivaires. D'autre part, les fibres sensorielles prennent des informations des papilles gustatives à l'avant de la langue et sont impliquées dans le sens du goût.

Vestibulomoteur ou auditif (VIII)

Nerf sensoriel avec deux branches distinctes. La branche cochléaire innerve la cochlée, insérée dans l'organe auditif. La branche vestibulaire transporte des informations de l'appareil vestibulaire (organe d'équilibre).

Glossopharyngé (IX)

Situé dans la moelle oblongue. C'est un nerf sensoriel et moteur avec composants somatiques et viscéraux. La fonction principale du nerf glossopharyngé est la collecte d'informations à partir des muqueuses de la région pharyngée et du tiers postérieur de la langue. L'innervation motrice somatique est réalisée dans les muscles striés du pharynx et viscérale sur la glande parotide.

Paresseux (X)

Il atteint les stuctures de la tête telles que le pharynx, le larynx et la trachée; et aux structures du tronc comme le cœur, les poumons et le système digestif. C'est un nerf sensoriel et moteur qui intervient dans un grand nombre de fonctions somatiques et viscérales. D'une part, il atteint la musculature striée du palais, du pharynx et du larynx afin de contrôler la déglutition. Il recueille également des informations sensorielles sur une grande partie des viscères de l'abdomen et du thorax. Son rôle sur le système nerveux autonome se distingue par des aspects tels que le rythme cardiaque, la sécrétion gastrique et le péristalisme intestinal.

Accessoire (XI)

C'est un nerf moteur. Il est considéré comme un nerf accessoire du nerf vague puisque ses fibres traversent des branches de ce dernier telles que celles du pharynx et du larynx, des viscères thoraciques et abdominaux. D'autre part, il atteint également l'épaule et le cou pour contrôler leurs mouvements.

Hypoglosse (XII)

C'est un nerf moteur qui contrôle la musculature de la langue.

Bibliographie

Abril, A., Ambriosio, E., Rosario de Blas, M., Caminero, A., García, C., Pablo, J. et Sandoval, E. (2005). Fondements biologiques du comportement. Madrid: Sanz et Torres.